The Beachcomber-Hotels website employs cookies to improve your user experience. We have updated our cookie policy to reflect changes in the law on cookies and tracking technologies used on websites. If you continue on this website, you will be providing your consent to our use of cookies.

Content Start

Anoushka Shankar : le sitar en heritage

LES RESEAUX SOCIAUX

Son père, le légendaire virtuose Ravi Shankar, lui aura transmis une connaissance approfondie de la musique classique indienne. Il lui a laissé en héritage la maîtrise du sitar auquel elle a été initiée à l’âge de 9 ans. Le mercredi 26 septembre, l’île Maurice s’est laissé envoûter par Anoushka Shankar le temps d’un concert électroacoustique faisant la part belle à son dernier album Land of Gold. Elle avait posé ses bagages au Dinarobin Beachcomber avant de donner sa première représentation mauricienne au Trianon Convention Centre qui avait accueilli Éric Triton en première partie.

 


 

Née à Londres le 9 juin 1981, fille de Ravi Shankar et de Sukanya Rajan, sitariste et compositrice à l’aura internationale, Anoushka Shankar est une figure unique de la scène musicale classique indienne ainsi que de la musique progressive. Demi-sœur de la chanteuse américaine Norah Jones, elle est formée par son père à l’étude du sitar dès l’âge de neuf ans. Quatre ans plus tard, elle fait ses débuts de sitariste professionnelle classique. A l’âge de 20 ans, elle a déjà effectué trois enregistrements sous le label EMI-Angel et reçu sa première nomination aux Grammy Awards devenant par là même la première Indienne et la plus jeune nominée dans la catégorie World Music. En 2005, elle sort son album autoproduit Rise qui la rendra célèbre et qui lui vaudra une deuxième nomination aux Grammies. Elle deviendra alors la première artiste indienne à se produire lors de cette prestigieuse cérémonie. Sa musicalité dynamique et spirituelle lui a valu de remporter de nombreux prix, dont six nominations aux Grammy Awards, et d’être reconnue comme la plus jeune – et la première femme – récipiendaire du trophée de la Chambre des Communes Britanniques. Considérée par le magazine Time comme une héroïne asiatique, Anoushka Shankar s’est aussi vu décerner le trophée de la meilleure artiste par Songlines. Plus récemment, elle est devenue l’une des cinq premières compositrices à figurer dans le programme d’éducation musicale de fin de cycle secondaire du Royaume Uni.

 

 

Symbiose

Anoushka Shankar a côtoyé les grands noms de la musique internationale dont Madonna, Sting, Elton John et Peter Gabriel. Elle s’est également imprégnée d’autres musiques dont le jazz, le flamenco, l’électro, la pop, le soft rock, le blues et le country. Son album Traveller, sorti en 2011, est une véritable symbiose entre la musique indienne et le flamenco. Elle rend hommage à son père décédé à l’âge de 92 ans avec l’album Traces of You en 2013. Elle y interprète trois morceaux en duo avec Norah Jones. Mère de deux fils, auteure, compositrice, interprète et sitariste, éditorialiste pour plusieurs journaux, Anoushka Shankar milite aussi pour plusieurs causes dont la défense des droits des femmes.

 

 

Anoushka Shankar partage sa vie entre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Inde. En octobre 2010, elle a épousé le réalisateur britannique Joe Wright.